Le Figaro. – Comment analysez-vous la crise actuelle entre les territoires et le gouvernement ?

François Baroin. – Au départ, il y avait une bonne intention, (…) … [d’]avoir une instance de dialogue, une conférence nationale des territoires.

... et qui dit diminution drastiques des finances de collectivités locales c’est de moins en moins de possibilité de services à la population – sociales (CCAS), Subventions associations, constructions et/ou aménagements d’édifices publics, ZAP, ZEP, logements, équipements sportifs, voiries etc.
A noter : Une baisse des commandes publiques pèsera 10 % du PIB induisant une hausse du chômage ! MC

«La propriété privée, qui est l’institution juridique de base de notre société capitaliste, ne peut pas résoudre les problèmes du vivre-ensemble et de la survie de l’humanité. 11 faut faire prévaloir un droit pour tous à l’usage des biens et des services.»

Des syndicalistes, associatifs et politiques, expliquent pourquoi ils sont contre les orientations budgétaires du gouvernement.

À entendre François Hollande et Manuel Valls, leur politique n’est pas d’austérité…

Supprimer les conseils généraux passe obligatoirement par une révision de la Constitution. Et contourner l’obstacle rendrait le processus long et complexe.

Rien de tel n’est possible sans réviser la Constitution. Ce qui est en cause, c’est le département en tant que collectivité territoriale, tel que le mentionne l’article 72 de la Constitution. Le supprimer revient donc à réviser la Constitution.

Que gagnera-t-on à distribuer régionalement et gérer localement l’électricité ?

La fin de la péréquation tarifaire, des tarifs régulés et du service public. Aujourd’hui émergent dans les débats sur la transition énergétique des discours d’autonomie régionale aussi bien au niveau des moyens de production d’électricité que de la distribution de l’électricité et du gaz.

Si l’on en croit le ministère, nous avons vecu la première « rentrée de gauche ». Selon les instances gouvernementales nous aurions assisté même à une véritable « révolution » dans l’éducation nationale.

 

Pour cela la Ministre du logement C. Duflot, « a la solution : céder gratuitement les terrains que l’état possède encore ». Rien que ça !

  1.   C’est terrains appartiennent à l’état donc à chaque contribuable.
  2.  pour construire des logements sociaux manquants dans de nombreuses villes : oui
  3.  pour autant pas question de « donner » le droit de construire à d’autres entreprises que les Offices publiques des HLM organisme municipal, départemental ou national.
  4.  Non à l’exploitation de logements locatifs par des entreprises privées.

MC