Quand l’État protège les pollueurs

Un bateau sillonne l’estuaire de la Loire. À sa proue, le président de la République. Le 22 septembre 2022, au large de Saint-Nazaire, M. Emmanuel Macron inaugure le premier parc éolien en mer français.

Lire la suite

Salopard parmi d’autres…

… mais celui-là, a la taille maxi… jusqu’au prochain


Camaïeu, Gap, la Grande Récré… derrière les fermetures de toutes ces entreprises le milliardaire Michel Ohayon

Tour d’horizon du désastre.

Camaïeu, l’ancien fleuron liquidé. Ancien fleuron tricolore créé en 1984 par quatre anciens salariés de la galaxie Mulliez, la marque de prêt-à-porter s’était développée à vitesse grand V dans les années 1990, jusqu’à compter plus de 200 boutiques à l’époque, avant de se lancer à l’assaut des marchés internationaux. Victime de sa folie des grandeurs et d’un retard à l’allumage sur Internet, l’enseigne, en grande difficulté, est rachetée à la barre du tribunal de commerce par HPB en décembre 2020. À l’époque, Michel Ohayon promet de redresser la barre, mais l’aventure tourne court, sur fond de débâcle du secteur du textile.

Go Sport, une casse sociale limitée. Cela aurait pu tourner au massacre, mais le pire a été évité. Le tribunal de commerce de Grenoble a finalement choisi, vendredi 28 avril, de remettre les clés de la célèbre enseigne de sport, en redressement judiciaire, au français Intersport.

Chez Gap, les Galeries Lafayette et la Grande Récré, des travailleurs en sursis

Gap ont été placés en redressement judiciaire le 1er mars par le tribunal de commerce de Grenoble.

La Grande Récré (jouets) est elle aussi en grande difficulté.

Les 26 magasins Galeries Lafayette détenus par l’homme d’affaires ont dû être placés en procédure de sauvegarde.


Cyprien Boganda. Source (Extraits)


Le scandale « fret ferroviaire »

Remplacer les trains de marchandises par des semi-remorques, ce n’est pas réellement un progrès pour la planète…

Lire la suite