Quarante ans après l’élection via du programme commun PS-PCF et l’élection de François Mitterrand, la gauche sans programme unie,  est dans la panade. Il n’est pourtant pas compliqué de proposer des mesures progressistes, bonnes pour tous, y compris les entreprises.

À la faveur de la loi audiovisuelle en discussion au Parlement, le gendarme du PAF, qui change de nom, va voir son champ d’action élargi aux plateformes numériques du type Netflix et à la lutte contre les sites illégaux de streaming, de cinéma et de sport.

L’utilisation des voitures-radar privées va être étendue d’ici la fin 2021, annonce la Sécurité routière. Quatre nouvelles régions sont concernées, avant une probable extension à l’ensemble de la France.

L’enlèvement de ta petite Mia a été ourdi par des personnes persuadées que l’aide sociale à l’enfance (ASE) était le bras armé d’un complot pédophile mondial qui visait à jeter des bambins en pâture à des criminels. Un complotisme qui se nourrit du désarroi de certains parents, incapables de comprendre le placement de leur enfant. Des délires alimentés par une frange de l’extrême droite, par certains « gilets jaunes », et ravivés par les théories QAnon.

Soyons juste conscients que le cannabis médical est déjà commercialisé dans de nombreux pays du monde et que des patients se le procurent en toute illégalité au risque d’acheter des produits dangereux ou inefficaces. Légaliser le cannabis médical en France doit contribuer à sécuriser sa consommation, à valider sa fabrication, à préciser la meilleure posologie pour une efficacité optimale.

Tandis que le garde des sceaux Éric Dupond-Moretti, en conflit avec les personnels de justice, inscrit ses réflexions d’ancien avocat pénaliste dans un projet de loi hétéroclite, la France consacre toujours aussi peu d’argent à sa justice.

Avec le Covid, un très joli problème de politique économique, qui est aussi et surtout un problème d’économie politique, se pose.

Aux législatives de 2017, le lepéniste Philippe Vardon avait été très généreux envers son opposant LR. Il vient de l’écrire dans un SMS. Et d’autres parlent beaucoup…

Décidément le crémier locataire temporaire de l’Élysée a tout fait pour saboter les élections hier au niveau des municipalités, c’est maintenant les élections territoriales et régionales qu’il entend saboter.

Le chef de l’État, qui a royalement ignoré les 150 ans de la Commune de Paris, s’apprête donc à s’incliner devant la mémoire de l’auteur du coup d’État du 18 Brumaire, qui mit fin à la 1ʳᵉ République.