L’épidémie fait resurgir les dérives les plus graves d’une mondialisation libérale alors qu’elle était désignée, il y a très peu de temps encore, comme une méthode sans appel, un moyen incontournable de nourrir la croissance et le développement du monde.

Lu dans « Libération » … Du PCF à l’aile gauche de LR-EM, des parlementaires réclament une prise en compte de la durée de vie « en bonne santé » ou des âges de départ différents selon les métiers. Mais la majorité s’y refuse

Pour Édouard Philippe, le télétravail est une piste intéressante… qui pourrait permettre de réduire la facture des arrêts de travail?

Médicaments, alcool, tabac, cannabis, cocaïne… : la consommation de substances psychoactives progresse dans la population active. Des pratiques largement cachées par les salariés, pour faire mieux ou pour faire face aux difficultés que présente le travail.

Depuis six mois qu’elle est en fonction […] la nouvelle ministre des Solidarités et de la Santé […] a plutôt convaincu. […] femme de gauche, professeure d’hématologie, Agnès Buzyn se dit inquiète de l’état d’essoufflement de notre système de santé. […]

Après avoir inspecté perturbateurs endocriniens présents dans les cheveux de députés écologistes, l’association Générations futures a fait analyser le taux de glyphosate présent dans l’urine de différentes personnalités.

AVIS – L’article qui suit est très long, pour cette raison, sera le seul « posté » ce lundi 07 nov. 2016.

J’engage tous les lecteurs de ce blog à le lire l’article jusqu’à son terme. Il contient des informations-explications sous une forme pédagogique, qui ne seront pas divulguées-relayées-commentées par, ou dans, les médias. Des infos engageant à terme,  la sécurité, santé et protection sanitaire des français.

Les « impératifs et exigences de rentabilité du libéralisme » ne sauraient intégrer le social et ce n’est pas ce gouvernement de « gauche » qui dérogerait a cette doctrine, mais la droite aux manettes, aurait-elle fait mieux pour tous ?. 

Des soins pour ceux qui pourront payer, les autres passeront leur chemin … tant qu’il vivront !

Une dernière chose : fort heureusement, chaque lectrice-lecteur est libre d’avoir un avis contraire mais de quelle pouvoir pourra-t-elle/il user pour imposer d’autres solutions et d’autre part, attention aux promesses distillées en vues des élections prochaines (Présidentielles et législatives)!  MC

« La fracture sanitaire se creuse ! « , s’indigne l’association de consommateurs UFC-Que choisir, qui publie mercredi une étude sur l’accès aux soins de ville et les dépassements d’honoraires, appelant les autorités à un « changement radical de braquet ».

«La propriété privée, qui est l’institution juridique de base de notre société capitaliste, ne peut pas résoudre les problèmes du vivre-ensemble et de la survie de l’humanité. 11 faut faire prévaloir un droit pour tous à l’usage des biens et des services.»

HD – Pouvez-vous nous présenter le contenu du projet de loi santé?

ANDRÉ GRIMALDI. Il s’agit d’une loi qui prétend « refonder » notre système de santé. En réalité, elle se contente de l’aménager. Parmi les bonnes intentions, on peut retenir l’accent mis sur la prévention, l’élargissement de l’accès à la contraception d’urgence, l’éducation à la santé dès l’école, la mise à disposition d’une information nutritionnelle unique et simple, la possibi­lité pour les sages-femmes et les pharmaciens de vacciner, le plafonnement des coûts des soins bucco-dentaires pour les

L’Assemblée nationale a adopté le 17 septembre le projet de loi « sur l’adaptation de la société au vieillissement ».

Adapter la société au vieillissement est une ambition à la hauteur des enjeux. Évoquons seulement deux réalités, à peine pensables il y a cinquante ans.

1- Ils sont invisibles mais ont de supers pouvoirs.

Les nano-objets sont des matériaux de taille nanométrique, soit entre 1 et 100 nanomètres (1 nm : 1 milliardième de mètre). On en trouve à l’état naturel (feux de forêt, poussière volcanique).

Long cet article … hélas il détaille la fin d’un regime

Certes il faudrait consulter l’ensemble des textes proposés par le ministère de la santé pour bien comprendre ce qui nous est proposé. Gageons toutefois que l’on va vers de nombreuses restrictions financières envers les services publics, ainsi que les différents remboursements de soins avec un accès de plus en plus difficile. Nous sommes loin du principe d’égalité est mis lors de la création de la sécurité sociale. Rappelons que le « trou » de la sécurité sociale n’existerait pas si d’une part, les entreprises reversaient l’intégralité des prélèvements inclus dans les feuilles de paye et d’autre part si le gouvernement organisait le plein emploi. MC

Les perturbateurs endocriniens sont partout: parabènes (conservateurs), bisphénol A, F ou S (plastiques), pesticides… La Commission européenne, qui devait présenter en décembre 2013 les critères pour les définir, puis les réglementera pris du retard. La France, de son côté, vient de publier sa stratégie nationale.

Nous estimons que les employeurs du fait de leurs prérogatives, de leurs obligations et de la subordination qu’ils imposent aux travailleurs doivent supporter intégralement le coût de la réparation et celui de la prévention, y compris de la prévention du point de vue exclusif de la santé des travailleurs au travail.