Quarante ans après l’élection via du programme commun PS-PCF et l’élection de François Mitterrand, la gauche sans programme unie,  est dans la panade. Il n’est pourtant pas compliqué de proposer des mesures progressistes, bonnes pour tous, y compris les entreprises.