Depuis la rentrée, la presse ne cesse de se faire l’écho des paniques qui saisissent le secteur de la restauration face à la pénurie de main d’œuvre.

C’est devenu une habitude pour des millions de Français, une norme dans certaines entreprises. Depuis le premier confinement à cause de l’épidémie de Covid-19, le télétravail s’enracine. Pour la seconde année consécutive, la CGT a mené l’enquête.

Une nouvelle hausse des prix du gaz en ce début septembre. Ce mercredi marque une augmentation de 8,7 % du tarif réglementé de vente (TRV) d’Engie pour le gaz naturel. Cette hausse est de 2,7 % pour les clients utilisant le gaz pour la cuisson, de 5,5 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 9 % pour les foyers se chauffant avec, a précisé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué.

Diffuser ces données ne nous réconfortent nullement même si elles confirment la bonne santé d’entreprises. Nous eussions préféré vous apporter la preuve que le ruissellement ne se déverse pas uniquement dans les poches des actionnaires, mais est plus équitablement repartie dans les salaires des employés… Utopie ??? MC

Surtout quand on s’appelle Total.

En Bretagne, où il devient dangereux de parler d’agriculture industrielle, une coopérative d’éleveurs de cochons (près de mille élevages) donne au monde une belle leçon d’instruction civique. Elle vient d’adhérer en bloc à l’Amicale de la gendarmerie.

Délaissé par Macron et en perte de vitesse en Afrique, ce fervent catholique libéral use de son empire médiatique, en pleine expansion, comme d’un puissant vecteur idéologique et politique.

Le 11 décembre 2018, en pleine crise des gilets jaunes, Patrick Pouyanné, le PDG de Total, avait royalement annoncé, sur son compte Twitter, le versement d’« une prime exceptionnelle de 1 500 euros pour tous les salariés français » du groupe.

… oui nous sommes conscients que c’est encore une information « de plus » sur les géants du numérique que sont Google, Amazon, Facebook, Apple en priorité, mais qui ne sont pas les seuls à utiliser/user de logiciels de l’intelligence artificielle pour mieux nous amarrer à leur système de vente, au demeurant fort bien rodé, pour devenir vos fournisseurs indispensables.

Avec le Covid, un très joli problème de politique économique, qui est aussi et surtout un problème d’économie politique, se pose.

C’est Bruno Le Maire, l’un de ses plus ardents partisans, qui l’a annoncé en substance en présentant, jeudi 8 avril 2021, les grandes lignes de la « trajectoire des finances publiques », projet destiné à être transmis cette semaine à la Commission européenne.

 […] Pourquoi le pouvoir macronien s’est-il exposé si fortement dans une opération qui ne peut qu’aboutir à une casse sociale et industrielle dans les deux groupes ?