L’explosion de l’élevage intensif démultiplie, notamment, les risques de contact entre le bétail et la faune sauvage. Un terreau propice à l’émergence de nouveaux virus et à leur prolifération.

La manne européenne promise à la France (40 milliards versés par Bruxelles, soit près de la moitié du plan de relance de Macron) risque de nous réserver de sales surprises. Et de se traduire, au bout du compte, par… un trou supplémentaire de 20 milliards dans les caisses publiques françaises.

  • La crise sanitaire en présence est-elle de nature à provoquer des bouleversements durables sur la scène énergétique mondiale ?

Devant la Convention citoyenne pour le climat, le président de la République a promis de revoir l’accord de libre-échange CETA seulement s’il s’avère contraire à l’Accord de Paris.

Un texte (emprunté à un ex élu de la communauté européenne) expliquant très précisément la situation plus qu’embarrassante dans lequel s’est fourvoyé le locataire temporaire de l’Élysée.

La France est le premier pays d’Europe et le troisième mondial en ce qui concerne l’utilisation de pesticides [1]. Ce triste palmarès expose particulièrement la population aux épandages massifs de produits dits « phytosanitaires ».

Beaucoup plus subtil qu’il en a l’air ce dessin de Aurel paru dans le « Canard Enchaîné » du 24 juillet 2019 et un de ses raccourcis permis par les dessins satiriques. MC

Version Nicolas Hulot, […] Dans une tribune publiée par France Info lundi, l’ancien ministre de la Transition écologique démissionnaire appelle les députés à voter contre le Ceta.

… Alors que la ratification du traité de libre-échange avec le Canada est prévue mardi 23 juillet 2019 à l’Assemblée en 1ère lecture …

Où vont-ils chercher ces arguments désopilants, ces contorsions inédites, ces raisonnements alambiqués ?

Le poker menteur de Pascal Lamy et de Pierre Moscovici