Même si un/des article-s similaire-s à ce sujet est sont parues récemment, il importe de rappeler et dénoncer constamment les saletés rependues par bons nombres d’agriculteurs (entre autres) dans notre atmosphères ! MC

D’un côté, des éoliennes qui valent des millions d’euros, implantées sur un site de l’Hérault. De l’autre, un seul malheureux couple d’aigles. Et à cause de ce couple, les éoliennes devront être carrément démolies ! C’est le récent jugement du tribunal de Montpellier, au motif que les promoteurs n’ont pas tenu compte de l’impact des machines sur ces rapaces protégés.

L’analyse qui suit provenant des USA ne saurait être qu’indicative, mais fait collusion avec les demandes incessantes et justifiées, pour un tri très sélectif de nos déchets, la nécessité de recycler, mais aussi d’adapter notre comportement pour le bien être de tous et les générations futures. MC

À quoi ça sert, de chouchouter longuement 150 citoyens tirés au sort à partir des listes électorales, de les recevoir en grande pompe dans les jardins de l’Élysée, de leur donner pour mission de trouver des « options fortes, même radicales », pour que la France atteigne son objectif de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 et de leur promettre que leurs 149 propositions seront reprises « sans filtre » ?

Lotissements sans fin, zones commerciales et logistiques toujours plus vastes et disloquées… Va-t-on un jour arrêter de consommer du sol agricole et d’étendre l’urbain dans les campagnes ?

L’abandon par l’État d’un quatrième terminal à l’aéroport Charles-de-Gaulle est une bonne nouvelle sur le plan environnemental et humain.

À la lecture de cette analyse beaucoup d’entre vous seront étonnés. Est-ce que celle-ci va alimenter l’idée d’un complotisme pandémique ? Vous le savez, les articles postés sur ce blog s’entendent au titre du pluralisme de l’information. Chacune, chacun peut se faire ainsi son idée. MC

Un rapport de décembre publié dans la revue médicale internationale The Lancet (1) et signée par 120 auteurs issus 35 institutions a mis en évidence l’impact du changement climatique sur la santé, en particulier pendant les épisodes de canicule.

La loi ASAP, votée le 6 octobre, permet d’assermenter des agents de droit privé au sein de l’Office national des forêts (ONF). Et cela ne sera pas sans conséquence.

Aucun gouvernement n’a fait autant pour l’écologie. Pour autant, est-ce suffisant ? Non. Faut-il en faire plus ? Oui », s’est lui-même congratulé et interrogé Macron, lundi [14 Déc 2020], devant la Convention citoyenne pour le climat, qu’il avait réunie pour la troisième fois.

Splendide glissade vers le pire

La question ne manque pas d’intérêt si l’on considère que certains dans le clan écolo-absolutistes veulent imposer des normes détruisant l’activité de certaines entreprises implantées en France, alors que le chômage enfle, que bon nombre d’entreprises nationales et internationales se délocalisent … MC