Une ordonnance très dérangeante se pointe…

Une ordonnance rédigée par le ministère de la Justice pourrait porter atteinte au financement des AGS, le régime de garantie des salaires, pourtant vital en période de crise économique.

Lire la suite

Dépression, sociétale ou économique … ou les deux !

Si vous le permettez, chers amis, un petit point de la situation.

Lire la suite

Décisions !

Excès de zèle

Durant le confinement, Anthony Smith, inspecteur du travail à Reims, avait exigé la mise à disposition de masques pour des salariées d’une association d’aide à domicile de la Marne.

Mal lui en a pris.

Il est accusé d’avoir désobéi à sa hiérarchie pendant cette période et est suspendu depuis le 15 avril 2020 (l’info relatée le 29 Aout 2020, toujours suspendu !).

Il a été sanctionné mi-août par le ministère du Travail, qui a décidé de muter le rebelle. Pourquoi un tel acharnement? Pour ne pas avoir respecté les « objectifs nationaux » de l’inspection du travail fixés par la Direction générale du travail, à savoir la lutte contre les risques liés à l’amiante, les « chutes de hauteur » ou le travail illégal. Et pas la protection contre le Covid? Ben non.

Malgré l’ambiance anxiogène qui règne depuis des mois autour du coronavirus, l’inspecteur du travail aurait dû vérifier si les aides ménagères ne risquaient pas de chuter d’un échafaudage de l’Ehpad plutôt que de choper des miasmes.

Lorsqu’on veut mettre quelqu’un au placard on trouve toujours quelque chose…

Qui parles du plein emploi ?

“Notre objectif c’est de surmonter la crise et de garder dans le viseur celui du plein-emploi en 2025.”

Lire la suite