Alors que la ministre de l’Enseignement Supérieur F. Vidal, entend purger l’université de l’« islamo-gauchisme », le projet de loi « confortant le respect des principes de la République » prévoit d’instaurer un contrôle idéologique des associations.

Les petits cochons sont roses … par conséquence la viande de porc (notamment le jambon) doit l’être dans le subconscient … pour se vendre et consommer au quotidien … oui … mais non, la viande est naturellement blanche … mais … Y a pas d’mais …

Un projet de loi « sécurité globale », présenté comme permettant une plus grande liberté de circuler, interdit de facto les débordements de manifestants, de réglementer l’exercice des cultes et associations, encadrer l’éducation et jusqu’à contrôler les mœurs et plus grave permet l’instauration d’un fichier signalétique individuel complet.

La loi ASAP, votée le 6 octobre, permet d’assermenter des agents de droit privé au sein de l’Office national des forêts (ONF). Et cela ne sera pas sans conséquence.

Aucun gouvernement n’a fait autant pour l’écologie. Pour autant, est-ce suffisant ? Non. Faut-il en faire plus ? Oui », s’est lui-même congratulé et interrogé Macron, lundi [14 Déc 2020], devant la Convention citoyenne pour le climat, qu’il avait réunie pour la troisième fois.

A celles ou ceux qui ne veulent pas entendre les bassesses de ce monde vérolé, à celles et ceux qui acceptent de se faire berner, a celles et ceux qui comme les trois singes ne veulent rien voir, rien entendre, ne rien dire… ce n’est pas en vous réfugiant dans votre coin drapé de votre individualisme que vous empêcherez la réalité d’exister ni que certains profitent de votre inertie pour dominer. Oui, il faut toujours chercher déterminer a qui profite le crime, et ne pas hésiter a le dénoncer et si vous estimez qu’il est impossible de changer cet état de fait, alors apprêtez-vous a recevoir d’autres fessées. MC

La question ne manque pas d’intérêt si l’on considère que certains dans le clan écolo-absolutistes veulent imposer des normes détruisant l’activité de certaines entreprises implantées en France, alors que le chômage enfle, que bon nombre d’entreprises nationales et internationales se délocalisent … MC

Atteintes à la liberté d’informer, au droit de manifester… Le texte, qui présente de graves reculs, est examiné mercredi en commission. La gauche et des associations de défense des droits humains sont déjà en alerte.

Gare à ceux qui omettraient de porter un masque dans la rue : la police veille !

Chacune de leur côté, Marlène Schiappa et Marion Maréchal ont fustigé, mercredi soir, la « culture de l’excuse ». Quand le gouvernement emprunte les termes de l’extrême droite, c’est le RN qui en tire profit. […]

Qu’elle soit scolaire, salariale ou autre, face à une économie dévastée par la pandémie et l’inobservation durant la période estival de quelques règles pourtant élémentaires du respect de la santé aggravant les risques pour la santé au plan national, la rentrée cette année 2020 s’annonce très, très difficile. MC

C’est une noble mission : Marjolaine Meynier-Millefert, députée LR-EM de l’Isère, milite depuis son entrée dans l’hémicycle pour que la rénovation des fenêtres ne soit pas exclue des dispositifs d’aide de l’Etat.

[…] … Suivant un circuit balisé : d’abord, à travers un projet de loi (ou un amendement) dit « d’habilitation », le gouvernement demande l’autorisation au Parlement de légiférer sur un sujet, pour un délai déterminé (qui va souvent d’un mois à deux ans).

Bien sûr d’abord l’ensemble du personnel des hôpitaux ne demandent pas des médailles en chocolat mais une vraie reconnaissance, se traduisant (entre autre) par une revalorisation de leur salaire …

L’exécutif, qui depuis 2017 veut diminuer le nombre de députés, restreindre le droit d’amendement, limiter le temps de discussion, et imposer au maximum ses vues à la représentation nationale ne pouvait rêver mieux, sur le plan institutionnel que ce temps de confinement obligé dans les assemblées.

De vraies-fausses attaques s’affichent dans les médias envers la macronie, qui semble victime de ses positionnements « girouette » délitant la cohésion entre les ministres et des élus, LR-EM/Modem chaque jour un peu plus. Est-ce un « jeu » entre médias et communication gouvernementale ?

Depuis un an, les personnels paramédicaux et médicaux sont mobilisés contre la casse du service public du soin et de la santé. Ils ont pris comme une claque le « quoi qu’il en coûte » et « la santé n’a pas de prix » proférés par Emmanuel Macron.