Environnement et santé, de causes à effets.

Si la santé des populations a tendance à s’améliorer, l’être humain demeure plus que jamais tributaire de son environnement, à la détérioration duquel il contribue largement. Un scénario inéluctable ? Lire la suite

Déchets : tu payes ce que tu pèses

Certaines communes ont expérimenté la redevance incitative sur la collecte des ordures ménagères, qui entrera en vigueur en 2015, suscitant parfois une vive opposition.

Lire la suite

L’actualité des énergies renouvelables

L’actualité des énergies renouvelables

« …. 19 novembre 2028 : L’avion électro-solaire en provenance de Nantes commence sa descente vers Glasgow. Les cellules photovoltaïques tapissant ses ailes fournissent un appoint d’énergie précieux aux turbopropulseurs au bio-kérosène. Je me rends en Ecosse dans le cadre du développement en Europe des générateurs hydroliens et de leurs opportunités d’exportation. Le trajet a permis de survoler quelques témoignages de la vitalité du continent dans le domaine de l’industrie électrogène à très faible émission de CO2 : D’abord l’une des bases de construction d’éoliennes à Saint Nazaire, puis le grand champ de production off-shore d’Ailes Marines, au nord de Saint Brieux ; Puis en longeant la côte ouest du cotentin, on passe devant Flamanville et son EPR tournant à plein régime ; Ensuite, le chantier de construction d’UP4 à la Hague et la ligne à haute tension évacuant l’énergie produite par les hydroliennes de Raz Blanchard ; Et les champs d’éoliennes anglaises de Bristol Channel dont la capacité dépasse maintenant 1000 MW malgré les réticences des riverains, puis ceux de la mer d’Irlande, encore plus grands, avec le ballet des nombreux navires de construction, maintenance ou réparation des machines construites au Danemark, en Allemagne ou en France ; Sans oublier Hinkley Point avec ses deux EPR en opération.

Pas de doute, des pays d’Europe ont su faire émerger une industrie solide de la production d’électricité sans CO2, une industrie dont les champions sont capables de concevoir, construire sur place et d’exporter dans le monde entier… »

7 heures le 19 novembre 2013 : Le radioréveil se déclenche : « … et nous sommes décidés à tenir l’engagement de fermeture de Fessenheim dans trois ans… ».

Ce n’était qu’un rêve !

Lire la suite