Le sociologue Vincent de Gaulejac constate une amplification de la précarité en France. Et déplore une panne de volonté politique comme de lutte collective pour y remédier. À l’occasion de la réédition de la Lutte des places, ouvrage de référence sur l’exclusion sociale, Vincent de Gaulejac décrit ici une société où le risque de tomber dans la pauvreté s’accentue pour un nombre croissant de personnes et où les trajectoires en dent de scie se banalisent. Paradoxalement, selon lui, les institutions chargées de la réinsertion des personnes deviennent elles-mêmes productrices d’exclusion.

 

* Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance, (TSCG)  instituant l’austérité et la dépendance budgétaire par l’union européenne – Perte par la France de sa souveraineté budgétaire .

Depuis près de trois ans, le gouvernement d’Angela Merkel s’oppose aux mesures indispensables pour espérer résoudre la grave crise que traverse la zone euro. […] Malgré ses conséquences très négatives pour la zone euro, cette intransigeance bénéficie outre-Rhin d’un large soutien. A cela, il y a beaucoup de mauvaises raisons, mais aussi quelques bonnes.