Grand risque…

… y aura-t-il une version Trump 2 ?


Vous avez aimé le premier mandat de Donald Trump (2017-2021), avec son mur face au Mexique, ses rodomontades face à Kim Jong-un, les juges ultras nommés à la Cour suprême ou l’assaut final lancé contre le Capitole ? Vous allez adorer ses projets pour un second mandat, que détaille le pourtant conservateur « Wall Street Journal », traduit par « L’Opinion » (5/12).

C’est que, tel un éléphant républicain dans un magasin de porcelaine, Trump entend piétiner les derniers dogmes du « Grand Old Party » : moins d’Etat et de programmes fédéraux, davantage d’orthodoxie budgétaire et de gouvernement local… Trump, s’il est réélu, souhaite instaurer un contrôle fédéral des manuels scolaires pour y interdire notamment la théorie critique de la race.

Créer « un organisme d’accréditation pour certifier les enseignants qui adhèrent aux valeurs patriotiques ». Lancer une « académie américaine », sorte de fac nationale gratuite « où le wokisme et le djihadisme ne seront pas autorisés ».

Instaurer une commission chargée de déclassifier des documents portant sur l’« espionnage de l’Etat profond ». Déclencher des audits contre les agences de renseignement… Mais aussi mettre au pas les polices d’Etat et des villes, et même lancer des enquêtes nationales sur les attaques contre sa personne.

Voilà qui entraînerait la création d’une foule d’organismes fédéraux nouveaux, au risque de faire encore gonfler le déficit public, qui n’a cessé de croître sous sa présidence, se rassurent les conservateurs classiques. Qu’à cela ne tienne, Trump entend rattacher à sa propre personne l’autorité sur toutes les agences fédérales !

Des promesses irréalisables ?

Gare ! En 2016, certains experts prétendaient que Trump n’avait aucune intention de se faire vraiment élire, puis, une fois le Donald élu, qu’il n’exécuterait pas les mesures-chocs de son programme : …


Article signé des initiales D. F. Le Canard enchaîné. 06/12/2023