A l’extrémité nord de la ville, derrière les tourelles de garde et les barbelés israéliens, derrière les voitures qui s’agglutinent au point de passage vers les territoires palestiniens de Kalandia, on aperçoit une zone industrielle en déshérence, une usine de séparation des déchets et un aéroport abandonné…

Avraham B. Yehoshua est Né en 1936 à Jérusalem, il est l’un des chefs de file de la littérature israélienne contemporaine. Très engagé en faveur du processus de paix israélo-palestinien, il a participé à l’initiative de Genève. Son dernier roman, « le Tunnel » (Grasset), aborde entre autres, la fiction des questions politiques.

Le 4 juillet 1967, l’Assemblée générale des Nations unies adopte une résolution (2253) qui invalide « les mesures prises par Israël pour modifier le statut de la ville de Jérusalem ». Elle réitère cette position le 14 juillet avec la résolution 2254. De son côté, le Conseil de sécurité des Nations unies se prononcera à plusieurs reprises sur ce sujet.

Le mouvement Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS), lancé en 2005 par des ONG palestiniennes pour obliger le gouvernement israélien à respecter le droit international et les résolutions des Nations unies, a fait tache d’huile à travers le monde. Israël cherche à criminaliser cette campagne, dont les militants réclament, entre autres, une suspension de l’accord d’association qui lie l’Union européenne à Tel-Aviv.

Le 4 juillet 1967, l’Assemblée générale des Nations unies adopte une résolution (2253) qui invalide « les mesures prises par Israël pour modifier le statut de la ville de Jérusalem ». Elle réitère cette position le 14 juillet avec la résolution 2254. De son côté, le Conseil de sécurité des Nations unies se prononcera à plusieurs reprises sur ce sujet.

Boucle d’or de la Cisjordanie occupée, Ahed Tamimi est, à 16 ans, l’icône de la résistance palestinienne. La petite fille timide de Nabi Saleh, un village près de Ramallah, s’est muée à l’adolescence en héroïne.Témoin et victime de la cruauté d’Israël – 3 proches parents ont été tués et ses parents arrêtés à plusieurs reprises -,  elle s’est dressée très tôt contre les soldats de l’armée d’occupation.

Dans les soubassements d’une nouvelle configuration au Proche et au Moyen-Orient, Jérusalem est prise en otage. Le projet d’un État palestinien en serait la première victime à moins que ne se lève dans le monde un puissant mouvement en faveur du droit international.

Un peu de géopolitique pour comprendre pourquoi – entre autre – le Donald de la Maison Blanche des US, s’est engagé sur Jérusalem … C’est une vrai partie de jeu de GO qui se passe dans le Moyen-Orient … L’Iran cherchant à tirer quelques profits de ses participations a l’élimination de Daesh en profite pour « encercler Israël et mettre sous l’éteignoir l’Arabie Saoudite dont le rôle avec l’État Islamique (EI) est loin d’être clair. MC

 

[Il est fait grand cas – à juste titre- de] la décision désastreuse de Trump de reconnaître la ville sainte comme capitale d’Israël, [pourtant cette décision] ne doit pas faire oublier le soutien indéfectible de Washington à Tel Aviv, et les renoncements coupables des Etats-Unis dans le dossier israélo-palestinien ces dix dernières années.

Trouvez cet entrefilet qui donne un aperçu de l’authenticité de l’information des médias. Il existe plusieurs organisations qui consacrent son temps à décrypter la formation parmi celles-ci : Acrimed, mais ce n’est pas la seule à consulter. MC

Voilà ou mène tout aveuglement partisan. L’extrémisme propagandiste existe dans tout: religions, médias, orientations politiques, positionnements sociaux, personnalités  en vus et de diverses disciplines y compris la philosophie, etc. Selon celle-celui qui la prononcé-e, c’est l’esprit, la pensée qu’il faut suivre ou qu’il faut combattre.

(…) … au terme d’une plongée dans son Esprit du judaïsme, une question s’impose : pourquoi BHL a-t-il besoin de tant de détours pour nous amener à une conclusion aussi prévisible ?

La Cour suprême israélienne a levé mercredi la mesure de détention administrative pesant sur le prisonnier palestinien Mohammed Allan, en grève de la faim depuis deux mois pour dénoncer son emprisonnement arbitraire. L’état du Palestinien est très préoccupant, victime de liaisons cérébrales, il est à nouveau dans le coma.

Ne nous y trompons pas. Les récentes « fuites » sur d’éventuelles sanctions contre Israël — organisées par Israël lui-même à travers les États membres de l’Union européenne qui le soutiennent inconditionnellement — ne sont que de la poudre aux yeux. Il s’ agit d’un simple projet que les pays membres n’ ont pas vraiment discuté et qui n’ a, dans le contexte actuel, aucune chance d’être appliqué. Quant à la reconnaissance de l’ État de Palestine, elle perd beaucoup de sa signification si elle ne s’accompagne pas de mesures coercitives contre la partie qui refuse la paix depuis longtemps, le gouvernement israélien.

Des attentats au couteau à Tel Aviv et en Cisjordanie, une mosquée brûlée près de Ramallah. Des voitures qui fauchent et tuent des passants à Jérusalem. Un jeune Palestinien tué par un policier lors d’une manifestation. Comme souvent dans ce conflit, tout est aussi question de symbole.

Ne nous y trompons pas. Les récentes « fuites » sur d’éventuelles sanctions contre Israël – organisées par Israël lui-même à travers les États membres de l’Union européenne qui le soutiennent inconditionnellement – ne sont que de la poudre aux yeux. Il s’agit d’un simple projet que les pays membres n’ont pas vraiment discuté et qui n’a, dans le contexte actuel, aucune chance d’être appliqué. Quant à la reconnaissance de l’État de Palestine, elle perd beaucoup de sa signification si elle ne s’accompagne pas de mesures coercitives contre la partie qui refuse la paix depuis longtemps, le gouvernement israélien.

Militant anticolonial israélien, Michel Warschawski lance ici un cri d’alarme sur l’évolution d’une société violente et raciste. Capable d’agresser physiquement les défenseurs des droits humains.

Sur le site du Centre d’information alternative (Alternativenews.org), j’écrivais récemment : « Gaza se relèvera de ses cendres, mais Israël retrouvera-t-il jamais un minimum de normalité ? » Car, en fait, nous sommes confrontés à deux conflits.