Elle fête ses 70 ans cette année et, si les Français la plébiscitent, elle subit bien des attaques. Ses détracteurs l’accusent de coûter cher, d’être en déficit constant. On connaît l’adage : « qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage ». C’est pourtant un formidable instrument de cohésion sociale. Décryptage des principales idées reçues sur la Sécu.

Il s’agit d’un enjeu politique crucial : combattre l’avidité des marchés financiers. Le levier essentiel : mobiliser le pouvoir des banques et des banques centrales pour un nouveau crédit (une nouvelle création de monnaie), avec des taux d’intérêt d’autant plus réduits que seront programmés davantage de créations d’emplois et d’actions de formation.

Cette chronique écrite d’Allemagne, dans une revue « internationale » donc a diffusion au moins européenne,  replace la France et les Français dans le contexte européen avec un zeste affiché de teuton, donneur de leçon en matière de gestion d’état bien dans l’esprit d’Angela, reine de l’euro guerroyant elle uniquement pour l’industrie Allemande.
Une chronique que l’on déteste ou que l’on aime suivant sa culture et son attachement à une idée de la société, mais une chronique qu’il faut lire pour comprendre l’état d’esprit de certain rédacteur bien pensant du libéralisme a outrance.
MC