Elle fête ses 70 ans cette année et, si les Français la plébiscitent, elle subit bien des attaques. Ses détracteurs l’accusent de coûter cher, d’être en déficit constant. On connaît l’adage : « qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage ». C’est pourtant un formidable instrument de cohésion sociale. Décryptage des principales idées reçues sur la Sécu.

Génériques ou non remboursement !

L’Assurance maladie, qui vient de sanctionner une pharmacienne parce qu’elle ne vendait pas assez de génériques, semble franchir un cap supplémentaire dans sa stratégie du « tout générique ». Les pharmaciens se sont engagés à ne plus faire bénéficier du tiers payant aux patients qui refusent un générique. Et ne doivent plus tenir compte de la mention NS si celle-ci n’est pas correctement écrite.