Ce que dénonce la Cour des comptes, c’est une perte globale d’au moins 11 milliards d’euros pour ne pas avoir été en mesure de maintenir une opération – qui n’était certes pas parfaite – face à une protestation très régionalisée réunissant une coalition hétéroclite faisant peu de cas de l’écologie et de l’intérêt général.

Secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts et tête de liste aux élections régionales en Ile-de-France, Emmanuelle Cosse parle de la conférence sur le climat, de Ségolène Royal, de Podemos et d’Arya Stark.

Peut-être que la ministre en exercice n’a pas voulu utiliser l’humour noir, ou le cynisme. Pour détruire les portiques moindres coût à l’arrêt du laissé entendre « l’idée de remettre au goût du jour l’écotaxe aux transporteurs » pour qu’une nouvelle flambée d’émeutes détruisent les derniers portiques existants ce qui aurait permis d’économiser les 7 à 13 millions d’euros pour le démontage. En changeant les d’affectation les portiques restant, n’est-elle pas en train de jouer finement dans un premier temps, en plaçant ces portiques aux forces de l’ordre au nom de la sécurité d’abord, pour les réutiliser ensuite, dans quelques mois voir une ou deux années, pour relancer l’idée de l’écotaxe – taxe existante dans bien des pays européens payée sans contestation.

Reste que plutôt que tout ce genre de taxes sur les poids lourds ne résout pas le problème de la pollution. Obligeons au ferroutage. MC

Ainsi le gouvernement vient d’annoncer son renoncement à faire payer la circulation des poids lourds sur les routes de notre pays. Pourtant cette mesure avait fait l’objet, au cours de la mandature précédente, d’un vote unanime du parlement!