Un avis sur le nouvel « Assurance chômage »

Véronique Fayet, présidente du Secours Catholique était l’invité à donner son avis sur un radio périphérique le jeudi 4 juillet 2019. Elle revient notamment sur la réforme de l’assurance chômage …

Lire la suite

RSA pour qui et combien ?

2,44 millions de foyers touchent le RSA selon la dernière note de conjoncture de la Caf dont on peut prendre connaissance en pièce jointe. Lire la suite

Informer, peut-être une aventure !

La journaliste Elise Lucet nous parle de la limitation accrue du droit d’informer, de Philip Morris, de Monsanto et de la généralisation du lobbying dans la démocratie. Lire la suite

Pauvreté : des chiffres édifiants.

Présentè avec beaucoup de retard ce constat datant de 2012 est très inquiétant, quel sera-t-il lorsque les chiffres de 2014 seront connus ?

Un quart des bénéficiaires du RSA subissent des privations alimentaires

Dans la dernière édition de sa publication annuelle sur la situation sociale de la France, France portrait social, l’INSEE consacre un chapitre à la situation des bénéficiaires des minima, sociaux, qu’il s’agisse du RSA socle ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), grâce à une enquête spécifique du service statistique du ministère des Affaires sociales. Lire la suite

1/4 des bénéficiaires du RSA subissent des privations alimentaires.

Dans la dernière édition de sa publication annuelle sur la situation sociale de la France, France portrait social, l’INSEE consacre un chapitre à la situation des bénéficiaires des minima sociaux, qu’il s’agisse du RSA socle ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), grâce à une enquête spécifique du service statistique du ministère des Affaires sociales. Lire la suite

Une étude du « Credoc » doit interpeller la gauche !

Jean Gabin en 1956, dans un dialogue du film « La Traversée de Paris » de Claude Autant-Lara (d’après un roman de Marcel Aymé) lance « salaud d’pauvre ». Dans cette scène, il ne s’adressait pas à des « prolos », ou des « clodos », mais à un couple de bistrotiers.

Le créateur des Restos du cœur, Coluche, a repris l’interjection au début des années 1980 et l’a rendue célèbre. En endossant le rôle d’un nanti qui égrène des poncifs à propos des « sans-le-sou », c’est-à-dire des fainéants qui méritent ce qui leur arrive, il en a fait un cri de révolte.

Lire la suite