Ce qu’il a dit est révoltant, à quel moment prendra-t-il une vraie gifle politique ?

Un de ces revers qui déboulonnera sa seigneurie. A le voir sortir ses fausses vérités en les soulignant d’un sourire se voulant charmeur mais qui n’est autre que condescendant façon  « ma pauvre dame a votre âge faut encore qu’on vous explique le B, A, BA ».

Ni l’État, ni les compagnies d’assurances ne peuvent s’emparer seuls du sujet. Pour répondre au défi du financement, il est nécessaire de mettre en place une logique de partenariat privé/public. [C’est l’avis du journal. MC]

L’Assemblée nationale a adopté le 17 septembre le projet de loi « sur l’adaptation de la société au vieillissement ».

Adapter la société au vieillissement est une ambition à la hauteur des enjeux. Évoquons seulement deux réalités, à peine pensables il y a cinquante ans.

Nous avons tous, où nous aurons tous, un jour à nous occuper de nos parents vieillissants. Tant qu’ils peuvent rester chez eux avec une autonomie suffisante, surtout ne changez rien à leurs habitudes.

L’entrée dans une institution fusse-t-elle très accueillante et bien organisé à tous points de vue, dévouement du personnel, soins assurés, il n’en reste pas moins que c’est un déracinement à un âge où il est très facile de perdre ses repères.

Les quatre textes qui suivent n’ont pour but que de vous informer sur le projet de réforme que proposera le gouvernement sous peu. MC

Études et résultats n°820, novembre 2012

Au 31 décembre 2011, 3,5 millions de prestations d’aide sociale sont versées par les départements de France métropolitaine au titre de l’aide aux personnes âgées, aux personnes handicapées ou à l’enfance, ou au titre de l’insertion.