Au cours des derniers mois, nombreux sont les anciens ministres ou parlementaires ayant rejoint le secteur privé. Cela soit en quittant tout bonnement le navire de la politique, soit en compensant certains mandats abandonnés ou perdus par la prise de nouvelles fonctions au sein de cabinets de conseil, d’avocats ou dans la presse.

Les affaires judiciaires en point d’orgue, des grands oraux sur l’économie puis la sécurité: le premier débat télévisé entre les sept concurrents de la primaire de la droite jeudi soir a oscillé entre les brûlantes rivalités de personnes, notamment Sarkozy-Copé, et le froid de l’austérité promise aux Français en cas de retour de la droite.

La navigatrice Maud Fontenoy , bombardée déléguée à l’environnement du parti « Les Républicains », elle approuve les OGM, les gaz de schiste et le diesel, et conteste la restriction du Round-up.

En choisissant de rebaptiser le parti qu’il préside «Les Républicains», Nicolas Sarkozy entend piéger la gauche et le FN. Grâce à cette acception qu’il juge «sacrée» – et donc inattaquable –, le patron de l’opposition s’offre surtout l’occasion de justifier ses positions les plus controversées sur l’islam et de donner un cadre à son obsession identitaire.

Entretien avec le chercheur Rémi Lefebvre (Extrait).

Des primaires à droite, c’est une petite révolution.

En réglant son pas sur le pas des socialistes qui avaient organisé avec succès une primaire ouverte pour désigner leur candidat à l’élection présidentielle de 2012, l’UMP rompt avec son histoire et ses traditions. Dans un parti où la culture du chef s’est toujours imposée au détriment du débat et de la démocratie interne, l’adoption de ce nouveau mode de désignation est une bizarrerie.

Jamais la presse européenne ne se sera intéressée d’aussi près à la 4e circonscription du Doubs !

C’est que le deuxième tour de la législative partielle, qui aura lieu le 8 février, sera un test majeur pour François Hollande… et Nicolas Sarkozy. (et le FN).

Travail du dimanche… de nuit et bientôt 7 jours sur 7 !

La droite ose toutes les régressions sociales, c’est même à ça qu’on la reconnaît, pourrait-on dire en paraphrasant les dialogues de Michel Audiard dans le film « les Tontons flingueurs », du cinéaste Georges Lautner récemment disparu.