J’ai longuement hésité à poster un article sur Sarkozy, son livre, le développement qu’il en attend. Je voulais en savoir un peu plus sur sa teneur et surtout de connaître les réactions des appareils de parti, les médias. Je n’ai pas lu ce livre et pas la moindre intention de le lire. Tout comme François Hollande (s’il se représente en 2017), ces personnages ont dupé la population par des promesses électorales et aucun mea culpa ne peut leur être accordé. Par contre, notons qu’en matière sociétale il n’y a aucune proposition nouvelle émergente, pas plus que se révèlent, de nouvelles personnalités politiques. MC

En choisissant de rebaptiser le parti qu’il préside «Les Républicains», Nicolas Sarkozy entend piéger la gauche et le FN. Grâce à cette acception qu’il juge «sacrée» – et donc inattaquable –, le patron de l’opposition s’offre surtout l’occasion de justifier ses positions les plus controversées sur l’islam et de donner un cadre à son obsession identitaire.

Elues de la République, grâce à l’UMP qui les a accueillies sur ses listes aux élections municipales. Catherine Giner à Marseille, Caroline Carmantrand à Asnières et Delphine Julien à Chambéry, choisies comme adjointes en charge de la famille dans leur municipalité, sont des figures de l’opposition au mariage homosexuel et se sont activement engagées contre la promulgation la loi Taubira.

Il semble que ce reporter-journaliste espagnol ait parfaitement analysé les actions, comportement d’une certaine partie de la population française tellement prompt à imposer l’intolérance et l’exclusion menant à une dictature qui ne saurait être acceptable par l’ensemble des français. Du moins pouvons-nous le souhaiter dans ce maelström social et économique vecu en France. MC

Une enquête de Mathilde Goanec – Le Monde diplomatique N° 706 Janv 2013 (Extraits) Titre original de l’article « Quand les avocats d’affaires écrivent les lois ».

Je ne peux que vous incités à lire l’intégralité de cet article. Que penser de ces pratiques qui ont cours auprès de toutes les instances décideuses. Il ne faut pas hésiter à les dénoncer mais pour autant, il ne s’agit pas d’utiliser cette pratique pour justifier sa non-participation aux élections sous le prétexte « tous pourris ». La société libérale de par sa logique basée sur la rentabilité immédiate est productrice de ces pratiques ; c’est elle qu’il faut dénoncer. MC.