Comme le sport, la culture est condamnée dans le budget 2019

On se souvient peut-être d’un gros titre de Télérama qui, pendant la campagne présidentielle du printemps, avait retenu l’attention : « Et la culture, bordel ! », où l’hebdomadaire déplorait à juste titre la quasi absence de la question culturelle des débats et des programmes des candidats.

Lire la suite

En toute impunité …

Selon que vous serez riche et puissant …. Oui encore ELLE – Nyssen pas si saine que ça !

Lire la suite

Nyssen ou l’art de truander « Le fisc »

Construits sans autorisation, les 150 m2 [en plus de bureau d’Acte Sud à St Germain des près à Paris] rue Séguier n’ont apparemment pas été déclarés auprès de l’administration fiscale.

Lire la suite

Détournement de promesse de campagne

Ce n’était pas dépenser un pognon de dingue dans le budget global de la France cette promesse. Mais lorsque l’on est un chantre du libéralisme et que l’on possède des amis autant les faire travailler et rentabiliser leurs affaires. MC

Lire la suite

Et c’est encore Ministre de la culture !

En dehors de ses « violations des codes de l’urbanisme » en Arles partagés par son conjoint de mari, madame s’offre désaveux sur désaveux dans la gestion de son ministère. Alors que représente vraiment cette ministre, certainement pas la culture ? MC


La Culture trahie

Après consultation des services de son ministère, Françoise Nyssen voulait renouveler pour trois ans le mandat de Stéphane Lissner à la direction de l’Opéra de Paris.

Rien de vraiment urgent, ledit mandat n’étant officiellement remis en jeu qu’en janvier 2019, mais Sylvain Fort, le « nègre » du président de la République, a déjà fait savoir qu’il s’opposerait à ce renouvellement.

Critique musical et passionné d’art lyrique, ce conseiller de l’Élysée n’apprécie pas Stéphane Lissner, et de longue date

En novembre 2015, il avait lancé une pétition sur « change.org » contestant le projet de suppression des cloisons séparant les loges de l’opéra Garnier.

En mal de subventions, Lissner voulait accroître le nombre de places dans ce joyau architectural du second Empire.

Malgré les 33.887 signatures recueillies, les travaux avaient bel et bien été effectués.

Lissner ignorait sans cloute alors qu’un certain Macron deviendrait président en 2017. Et qu’il prendrait comme conseiller un mélomane…


Lu dans le Canard Enchainé – Article non signé, Parution 11/07/2018