Vous ne supportez plus les surenchères identitaires, mais vous ne savez plus quoi répondre à vos proches qui participent à cette inflation des catégories essentialistes, qu’elles soient religieuses, racialistes, nationalistes ou « de genre »; alors lisez d’urgence François Noudelmann. [Un ordre qui bien évidemment n’engage que l’auteur Yann Didier, auteur de cet article – MC]

En dehors du côté mercantile des publications des œuvres retrouvées de L.F. Céline, nous dénonçons la teneur de ces écrits, la vie dissolue de cet auteur collabo en 40-45.

C’est un nouvel ensemble d’écrits et pensées qui se déversent (comme dans les émissions de CNews, de BFM TV; les propos d’un Zemmour et Cie), produisent autant d’alertes sur la montée de la déviance d’une bonne part de la société vers l’ultra droitisme, les prémices ségrégationnistes, la généralisation de la ghettoïsations de quartiers, l’incitation et l’augmentation des mentalités délationnistes; un faisceau qu’a induit les lois et procédures du gouvernements Macron et ses positions divergentes envers les religions, son enfermement dans sa tour élyséenne… MC

Avant-propos :

lorsqu’en août 2018, libération consacrait cinq pages au témoignage et aux dessins de Najah Albukaï, incarcéré et torturé par le régime syrien, les « éditions Actes Sud » ont ressenti le besoin de partager notre sidération devant leur violence, autant que notre fascination devant le talent de l’artiste et la nécessité que cette œuvre soit exposée, éditer, accompagné de textes d’écrivains.