Le journal spécialisé dans les informations financières, annexe vassal de Bercy et des ministres de l’economie et des budgets se fait le chantre des mefaits petits et grands bons selon certains très mauvais selon d’autres en matières financières, ponctions diverses délivrées par le gouvernement. MC

Quel est ce chiffre qui affole à ce point les compteurs des détracteurs de Jean-Luc Mélenchon ? N’est-ce pas plutôt les 20 % desquels il est crédité dans les intentions de vote, déstabilisant les scénarios établis pour le second tour de la présidentielle ?

Impossible d’échapper à l’annonce d’une hausse de la dette publique : unanimes, les médias détaillent alors les sacrifices qui «s’imposent ». Toutefois, lorsqu’un collectif démontre que plus de la moitié de ces créances n’ont pas à être remboursées, le silence est total…