Et si la finance mondialisée n’était pas une fatalité ?

La libre circulation des marchandises et du capital a mis en concurrence les territoires, les salariés du monde entier et a transformé les logiques de la production à l’échelle mondiale : pression à la baisse sur les salaires au Nord, utilisation de main-d’œuvre industrielle à bas coût dans les périphéries, réorganisation du processus de production à l’échelle mondiale…

Lire la suite

Je ne peux pas m’empêcher ….

Cela m’est impossible de ne pas comparer les bénéfices du CAC 40 et les super distributions aux actionnaires avec le nombre de personnes tirant le diable par la queue, ceux ne survivant que grâce aux associations caritatives, etc.

C’est plus que de l’indécence. MC

Lire la suite

Pendant que pauvreté et précarité progressent …

Les entreprises du CAC 40 ont réalisé 93,4 milliards d’euros de bénéfices en 2017, en hausse de 24% par rapport à 2016 (1).

Lire la suite

L’ubérisation de l’économie va détruire des millions d’emplois

Encore détruire les emplois, mais à force restera-t-il des employés rémunérés pour assurer l’économie ou de nouveau seigneur, vassaux et gens de cour ferons leurs apparition en même temps que des serfs ne bénéficiant que de la clémence d’une caste privilégiée.

La robotisation plus le libéralisme à outrance, n’est pas le progrès pour l’employé. Il l’est pour le financier qui profite à la fois d’une production accrue, de l’emploi d’un personnel moins qualifié et par conséquent moins payé permettant des rendements financiers à haute valeur ajoutée. MC Lire la suite