Promis, juré, ils n’augmenteront plus. C’est même le ministre en charge de la fiscalité, Bruno Le Maire, qui vous le promet. En précisant que le gouvernement n’en sortira aucun petit nouveau de son chapeau d’ici à la fin du quinquennat. Mais en omettant de parler des taxes et autres contributions.

L’Assemblée nationale a achevé les débats sur le volet « recettes » du projet de budget 2018. Le vote solennel en première lecture sur la partie « impôts » du budget inaugural du quinquennat d’Emmanuel Macron a eu lieu le 24 octobre. L’occasion de rappeler que l’impôt est inhérent à la fois à la citoyenneté et à l’État, mais qu’il continue d’être au cœur de la critique libérale.

Avis : Je suis parfaitement conscient que cet article est très long et ne pourrait intéresser tous les lecteurs, pourtant comme le premier posté il y a quelques jours, il est dans la suite des explications économiques dans lequel notre pays, l’Europe, le Monde, baigne actuellement. C’est entre autre en compilant des arguments de ce genre plus ceux de géopolitique que certains essayistes politiques tentent d’imposer que la guerre mondiale est pour bientôt. MC