Florence Parly invitée dans la cyberguerre US (au nom sulfureux de cyber-Sécurité) autrement dit, la surveillance mondialisée par cette nation, qui depuis longtemps se moque des Israélien et de Pegassus… Qui depuis des lustres porte un autre nom… Comme les Russes, les Chinois, Japonnais, Coréens, etc.

Et les Français, nous avons le logiciel cérébral Macrounet cyberarnaqueur personnel… MC

Le monde est dangereux, et nous en sommes de plus en plus conscients, qu’il s’agisse de dangers concernant l’ensemble de la planète comme le changement climatique ou le risque nucléaire, ou menaçant plus particulièrement les êtres humains, comme les crises sociales, le désastre humanitaire des migrations forcées, les crises financières… ou le terrorisme.

« Le Bataclan a été le Sedan de l’opération Sentinelle », estime Jean-Dominique Merchet sur son blog Secret Défense, faisant référence à la ligne Maginot du siècle dernier, contournée par les Allemands. Cette fois encore, alors que les effectifs de l’opération militaire Sentinelle, déclenchée sur le territoire national à la suite des attentats de janvier, étaient « scotchés » autour des sites réputés « sensibles », l’adversaire s’attaquait à des terrasses de café, à une salle de spectacle et — heureusement sans succès, dans ce cas — au principal stade du pays.

Ce n’est pas juste une loi liberticide, ce n’est pas juste la banalisation de la surveillance de masse, ce n’est pas juste le hara-kiri de la gauche au pouvoir. Et si c’était l’aube d’un sursaut citoyen ?

Avis :

C’est à vous amies-amis lectrices-lecteurs que je m’adresse, cet article doit interpeller le plus grand nombre de personnes, alors relayez au mximum.

Même si je peux comprendre que chacun de nous n’entend pas découvrir une nouvelle fois des actes de terrorisme sur le sol français et que la présentation de la loi inciterait sur ce seul critère, à accepter ; penser que tous les renseignements accumulés pourraient servir aussi à quelques dictateurs malintentionnés. MC

Lorsque les directives Merkel-Hollande sur l’austérité, les demandes réitérées de Bruxelles de ne plus « subventionner aucune entrepris et associations au nom de la libre concurrence (pour l’épanouissement et l’organisation mercantile des entreprises et associations privées) Ils organisent les baisses de crédits/subventions menaçant de faire disparaître 40.000 postes dans les associations citoyennes.

C’est l’art et la manière de créer du chômage parmi les organisateurs et dirigeants d’associations, de faire disparaître des associations apportant de la solidarité en ces temps de crises aux plus nécessiteux de même que dans bien des endroits ils assuraient le combat contre l’oisiveté (mère de tous les vices) dans les citées, maintenait l’entente multiraciale, cultuelle et une certaine sécurité. MC

Révélée par The Guardian et The Washington Post, l’étendue de la cyber-surveillance exercée par la NSA n’est qu’un aspect de l’intrusion des services de renseignement américains dans la vie privée des Européens. A laquelle les gouvernements ont bien du mal à s’opposer — quand ils n’y consentent pas carrément.