Nul doute qu’une étape dictatoriale est franchie par Emmanuel 1er dans cette péroraison  lors du congrès de 2018 qui s’est tenu à Versailles. Utilisant une belle  rhétorique en cinq points : l’exorde, la narration, la division, la confirmation et la réfutation, … possible … un jour, si vous êtes sages ! MC

[ Nettoyer la constitution, peut-être la réformer, était dans le programme électoral d’Emmanuel Macron. Maintenant de quoi s’agit-il, d’avoir des élus réellement représentatifs des différences politiques des électeurs et disposant d’une puissance décisionnelle ou de rendre les deux assemblées vides de sens pour un règne absolu dictatorial dans une Ve constitution rhabillée de faux semblant ? Avec les premières déclarations essayons d’y voir plus clair. MC ]