Cet été, les sarkozystes ont mené tambour battant une opération de communication, largement alimentée par une série d’articles du Journal du dimanche, pour dénoncer une « machination » dans l’affaire des financements libyens.

Diplomate et interprète personnel de Kadhafi pendant vingt-cinq ans, Moftah Missouri revient dans un long entretien à Médiapart sur la relation entre Nicolas Sarkozy et le dirigeant libyen mort en 2011. Premier tête-à-tête enregistré, versements d’argent, infirmières bulgares, document révélé par Médiapart, la visite de 2007, la guerre… : il dit tout.

Visé par un bombardement de l’Otan, capturé, violé et battu à mort. C’est ainsi qu’a fini le Guide libyen, ce 20 octobre 2011, près d’un tuyau de drainage des eaux à la sortie de Syrte, dans sa région natale. Une fin misérable après quarante-deux ans d’un règne tape-à-l’œil.

La confirmation judiciaire des soupçons de financement de l’ancien président de la République française Nicolas Sarkozy par la dictature libyenne du défunt Mouammar Kadhafi est une nouvelle d’importance. Révélée par Mediapart il y a trois jours, elle est pourtant absente des fils d’agence et de toutes les chaînes d’information en continu. Afin de secouer cette injustifiable indifférence, nous publions l’intégralité du document ignoré par la plupart des médias.

Trois avis pour vous faire une idée personnelle de la situation en Syrie, sans oublier les intérêts géopolitiques des USA dans l’acheminement du pétrole Irakien « passant » directement en Méditerranée au lieu du très dangereux détroit d’Ormuz. MC