Si il y a une conclusion morale « aux affaires libyennes » ce pourrait être celle là : « Toutes personnes achetables est à exclure de ses relations ». pour autant ne nous y trompons pas, ce triste sire n’est rien d’autre qu’une girouette-marionnette monnayable dans le grand cirque de « la société ». Ce genre de personnage affirmant tout et son contraire suivant son intérêt propre et celui qu’elle(s) – qu’il(s) couvre(nt). MC

La confirmation judiciaire des soupçons de financement de l’ancien président de la République française Nicolas Sarkozy par la dictature libyenne du défunt Mouammar Kadhafi est une nouvelle d’importance. Révélée par Mediapart il y a trois jours, elle est pourtant absente des fils d’agence et de toutes les chaînes d’information en continu. Afin de secouer cette injustifiable indifférence, nous publions l’intégralité du document ignoré par la plupart des médias.