Inquiétantes revendications antisémites.

Le 9 novembre au petit matin, une annonce officielle du Premier ministre Édouard Philippe était publiée sur sa page Facebook. Sans attendre la fin de l’année et endossant une responsabilité habituellement réservée au Ministre de l’intérieur, il a tenu à annoncer les chiffres – néfastes – de l’antisémitisme en France : les actes commis contre des juifs, en raison de leur confession, ont augmenté de 69%.  […] Lire la suite

Frédéric Chatillon, ancien leader du GUD

L’ancien leader du GUD, suspecté de surfacturer ses prestations de com au Front national, conseille dans l’ombre sa présidente, Marine Le Pen. Lire la suite

Zemmour: le polémiste d’ultra droite …

La polémique que soulève les derniers propos inscrit dans le livre d’Éric Zemmour, Le Suicide français (Albin Michel), on apprendra que Jean-Marie Le Pen, avec sa fâcheuse déclaration de septembre 1987 (« Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. »), est « avant tout coupable d’anachronisme », (…) Lire la suite

Désintérêt du personnage : oui. Censure non.

J’ai eu l’occasion de m’exprimer dans un précédent article sur le personnage. M’Bala M’Bala n’est surtout pas ma tasse de thé et jamais je ne dépenserais un sou pour lui. Pourtant …

Lire la suite

Peut-on tout dire ?

La polémique enfle autour de l’humoriste Dieudonné. De tout temps les humoristes ont à un moment ou un autre, outrepassé l’humour, s’attaquant moralement, intellectuellement ou physiquement à des personnes, pour leur appartenance à des communautés, partis politiques, etc. De là à appliquer la censure comme solution, il doit y avoir un grand moment de réflexion avant de l’appliquer, car n’en doutons pas, à partir du moment où on commence à censurer un humoriste en raison de ses propos, qui définira les propos malveillants de la satire, du droit de s’exprimer, du droit de faire rire, du droit de savoir … Que l’on condamne Dieudonné pour ses propos racistes, personnellement ne me dérange pas ; mais quid des pamphlétaires Guy Bedos, Stéphane Guillon, Gaspard Proust,… Et encore, quels destins auront les dessins satiriques, faudra-t-il revenir à la censure comme en 40 ou pendant la guerre d’Algérie, des journaux tels que le Canard enchaîné, Charlie hebdo, Le Monde, L’humanité, etc.

Franchement Valls, tu nous enm…  Perso, Dieudonné je ne l’écoute pas, m’intéresse pas, n’irais pas le voir. MC

Lire la suite