Il y a plus malin que la censure. Organiser le mensonge, empêcher que la vérité apparaisse s’approche du crime parfait. On assassine sur la place publique, mais en distribuant des bonbons à l’assistance, qui prend cela pour une communion solennelle.

Relire Brecht dans cette période ne serait pas un mal. Il y a dans l’air malsain élyséen, quelques bruits de couloir voulant une censure des médias… serait-ce une suite logique aux déploiements excessifs de la force publique, de la nouvelle loi restreignant les libertés de manifester qu’est évoquer la volonté de ne diffuser QUE la bonne parole gouvernementale. N’allons-nous pas vers une dictature soi-disante « démocratique » ? MC

Les espaces où s’exercent les libertés et expression se réduisent. Certains trouveront cela nécessaire pour asseoir leur pouvoir moral, intellectuel et financier, d’autres souhaitant limiter toutes expressions contraire aux sens souhaité par le régime en place.

La loi visant à lutter contre la diffusion de « fake news » sur Internet en période de campagne électorale aurait-elle pu empêcher la révélation d’authentiques scoops si elle était déjà en vigueur?

Les avis d’orages grondent, le paysage politique français est en alerte orange, parfois rouge dans certaines régions. Le FN progresse : il s’étend et se répand comme une peste mais je ne parviens toujours pas à y voir un exploit de sa part, même si certains de ses membres ne manquent pas d’habileté politique. Non, j’y vois surtout le signe d’une prolifération. Je veux dire par là que la propagande du FN progresse à cause d’un appauvrissement de la biodiversité politique, comme les méduses qui dominent la faune océanique par manque de prédateurs et finissent par saturer les mers de leur présence urticante et flasque.

La polémique enfle autour de l’humoriste Dieudonné. De tout temps les humoristes ont à un moment ou un autre, outrepassé l’humour, s’attaquant moralement, intellectuellement ou physiquement à des personnes, pour leur appartenance à des communautés, partis politiques, etc. De là à appliquer la censure comme solution, il doit y avoir un grand moment de réflexion avant de l’appliquer, car n’en doutons pas, à partir du moment où on commence à censurer un humoriste en raison de ses propos, qui définira les propos malveillants de la satire, du droit de s’exprimer, du droit de faire rire, du droit de savoir … Que l’on condamne Dieudonné pour ses propos racistes, personnellement ne me dérange pas ; mais quid des pamphlétaires Guy Bedos, Stéphane Guillon, Gaspard Proust,… Et encore, quels destins auront les dessins satiriques, faudra-t-il revenir à la censure comme en 40 ou pendant la guerre d’Algérie, des journaux tels que le Canard enchaîné, Charlie hebdo, Le Monde, L’humanité, etc.

Franchement Valls, tu nous enm…  Perso, Dieudonné je ne l’écoute pas, m’intéresse pas, n’irais pas le voir. MC

Fazil Say Idole et tête de Turc

Le pianiste réputé pour ses compositions et pour sa défense de la laïcité est traîné devant la justice. Le pouvoir islamo-conservateur a décidément un problème avec la liberté de création.

C’est un génie du piano qui ose mélanger les genres, un artiste naïf qui croit que les quartiers défavorisés peuvent voter à gauche si on leur donne accès à la musique classique, un fervent défenseur de la laïcité, un brin élitiste.