Si elle exclut son père au nom de sa stratégie de « dédiabolisation », Marine Le Pen ne voit rien à redire à la présence de ses sulfureux amis qui ont dirigé le GUD dans les années 1990. Mis en examen dans l’affaire des financements de campagne du FN, Frédéric Chatillon et Axel Loustau se sont affichés tout le week-end aux côtés des frontistes.

Le fond de pensée du FN reste le même, c’est seulement dit autrement, mais toujours présent, la preuve, certains militants ne peuvent s’empêcher de faire des raccourcis des phrases pourtant savamment édulcorées émises par la direction, en voilà l’exemple. MC