La polémique enfle autour de l’humoriste Dieudonné. De tout temps les humoristes ont à un moment ou un autre, outrepassé l’humour, s’attaquant moralement, intellectuellement ou physiquement à des personnes, pour leur appartenance à des communautés, partis politiques, etc. De là à appliquer la censure comme solution, il doit y avoir un grand moment de réflexion avant de l’appliquer, car n’en doutons pas, à partir du moment où on commence à censurer un humoriste en raison de ses propos, qui définira les propos malveillants de la satire, du droit de s’exprimer, du droit de faire rire, du droit de savoir … Que l’on condamne Dieudonné pour ses propos racistes, personnellement ne me dérange pas ; mais quid des pamphlétaires Guy Bedos, Stéphane Guillon, Gaspard Proust,… Et encore, quels destins auront les dessins satiriques, faudra-t-il revenir à la censure comme en 40 ou pendant la guerre d’Algérie, des journaux tels que le Canard enchaîné, Charlie hebdo, Le Monde, L’humanité, etc.

Franchement Valls, tu nous enm…  Perso, Dieudonné je ne l’écoute pas, m’intéresse pas, n’irais pas le voir. MC