Qui aurait pu croire il y a vingt ans qu’un beau jour la laïcité deviendrait centrale dans le propos politique du Front national, tant son principe semblait étranger à l’extrême droite, plus habituée au bréviaire catho-tradi qu’aux tables de la loi républicaine ?

En toute chose malheur est bon… pour d’autres. Ces organismes sondeurs sont autant prompts à porter au pinacle qu’a, aidés aux besoins par un libellé adéquat, descendre en flèche telle partie, événement, personnalité, etc. L’ensemble étend relayé avec précipitation par les médias, faisant leur chou gras des résultats.

À tous, amis lecteurs habitués-vous à ne pas prendre en compte les avis en provenance de ces organismes. Le meilleur des sondages, est d’écouter sa conscience après en avoir assimilé toutes les informations positives comme négatives et s’en être fait une idée toute personnelle. Reste que souvent les loups se séparent en meutes distinctes, pour mieux attaquer. MC

Si Alain Juppé s’imposait comme le meilleur candidat pour défendre les couleurs de la droite à la présidentielle de 2017 ? Quelle revanche ce serait, vingt ans après, pour l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac, chassé sous les sifflets en 1997 par des Français en colère contre ses rudes réformes.

Après les révélations de Mediapart, lundi, sur l’argent caché en Suisse de Jean-Marie Le Pen, l’état-major du FN fuit les caméras. Au parlement européen, Marine Le Pen a semé les journalistes. Seul Florian Philippot a demandé des « explications » au président d’honneur du FN.

Au bureau politique, certains s’inquiètent.

Cette fois, le majordome de Jean-Marie Le Pen, par qui le scandale arrive est « un garçon loyal » – selon l’expression d’un ancien dirigeant du Front national –, « un homme de confiance absolue » même, et qui n’a rien enregistré, contrairement à l’un de ses collègues chez les Bettencourt.

Le vieux clown est impardonnable dans ces vomissures négationnistes et xénophobes. La fifille a beau essayer de cacher ses déclarations, de mettre sous l’éteignoir le vieux chef, ce dernier instille une mentalité que n’ont pas manqué de faire valoir certains candidats aux élections cantonales se présentant sous cette bannière. L’extrême droite FN, a la forme dictatoriale de gestion conduisant à la ségrégation, à la montée du communautarisme par ghettoïsation, appliquant très souvent la récession de la culture, implique ces administrés qui pour ¼ des ex électeurs s’accommodent ou tolèrent en parfait individualistes, cette situation menant à la catastrophe sociétale, sociale d’une ville, d’un département d’une région et si ce parti y arrive après la présidentielle, au désastre de la France. MC

Depuis quelques années, la vie politique française a beaucoup tourné autour de la question du front républicain. Le développement de ce concept est concomitant de la résurrection politique du Front national (FN), après sa traversée du désert, entre 2002 et 2010, durant laquelle la droite unie au sein de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) a exercé une concurrence efficace. Il renaît à chaque succès électoral du FN. Fort confus, il renvoie à une mythologie plutôt qu’à un débat rationnel et factuel.

Il aura donc suffi d’une élection législative partielle, dont le premier tour se tenait dimanche 1er février dans le Doubs, pour confirmer de façon spectaculaire les divisions qui déchirent l’UMP. Et pour faire resurgir la confusion – presque la panique, désormais – de la droite française face à la menace du Front national.

Jamais la presse européenne ne se sera intéressée d’aussi près à la 4e circonscription du Doubs !

C’est que le deuxième tour de la législative partielle, qui aura lieu le 8 février, sera un test majeur pour François Hollande… et Nicolas Sarkozy. (et le FN).

À ceux ayant manifesté leur désaccord – pour moi à juste titre – sur l’édification de crèche dans les lieux publics, avant d’élever de véhémentes protestations et afin d’accepter le principe de tolérance la plus extrême, devant le choix cultuel et culturel de chacun en respect du pluralisme des cultes sur notre territoire, appliquons la laïcité rien que la laïcité.

Oui mais alors, que faire de notre calendrier judaïque commençons par supprimer justement Noël, Mardi Gras, Pâques et son lundi, l’Ascension, la Pentecôte, le 15 août, la Toussaint et tous les congés fériés qui s’y rapportent ? Ce seront une nouvelle fois les employeurs qui seront content. MC

Le Front national (FN) a emprunté 9 millions d’euros à une banque russe, a révélé Mediapart, samedi 22 novembre. « Plus aucune banque ne veut nous donner 1 centime » s’est expliqué, après ces révélations, le trésorier du parti d’extrême droite, Wallerand de Saint-Just, auprès de France Info.

La polémique que soulève les derniers propos inscrit dans le livre d’Éric Zemmour, Le Suicide français (Albin Michel), on apprendra que Jean-Marie Le Pen, avec sa fâcheuse déclaration de septembre 1987 (« Je ne dis pas que les chambres à gaz n’ont pas existé. Je n’ai pu moi-même en voir. Je n’ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c’est un point de détail de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. »), est « avant tout coupable d’anachronisme », (…)

Un article paru très récemment fait pourtant référence aux élections passées de 2014 – Municipales et Européennes – qui ont vus le FN prendre une place importante (trop pour moi) dans l’échiquier électoral grâce entre autre, à une médiatisation complaisante. Par conséquent, cet article garde toute son actualité face aux différents évènements agitant notre quotidien et met en garde sur l’avenir, c’est la raison pour lequel je le poste sur mon blog. Dans l’histoire mondialisée, l’extrême droite n’a produit que malheur au peuple qu’il prétendait servir et amené trop souvent des guerres colonialistes. MC