[… lorsque l’élu de la majorité au demeurant rapporteur général du budget et donc un pilier du groupe de la majorité qui était encore récemment appliqué suivre à ligne du gouvernement… est venu relayer la demande de transparence, portée par les parlementaires socialistes, communistes et de La France insoumise, qui demandent la publication de l’impact des réformes fiscales sur les Français les plus aisés et ainsi défier des ordres du divin locataire ultra-libéral de l’Élysée Emmanuel 1er et Philippe sa serpillière.