Grand absent du projet de texte présenté lors de la Cop 21 qui s’est tenue en décembre 2015 à Paris, l’océan a bien failli passer à la trappe.

Les perturbateurs endocriniens sont partout: parabènes (conservateurs), bisphénol A, F ou S (plastiques), pesticides… La Commission européenne, qui devait présenter en décembre 2013 les critères pour les définir, puis les réglementera pris du retard. La France, de son côté, vient de publier sa stratégie nationale.