Autoroutes, l’Etat « cocu » et les usagers « vache à lait ».

La charge ne pouvait pas mieux tomber, au moment où la contestation de la vente par l’État des aéroports de Paris se nourrit de la controverse jamais éteinte sur la privatisation des autoroutes.

Lire la suite

C’est fou, l’État marche sur la tête

Les lobbyistes avaient déjà leurs entrées pour la rédaction des lois futures, ça n’était pas assez pour l’État, il fait appel à des cabinets privés pour rédiger de nouveaux textes de loi. Certes leurs propositions a été refusée par le conseil d’État mais il en reste pas moins que la dérive de privatisation dans le système libéral atteint un point très inquiétant. MC

Lire la suite

Dépasserait-elle les bornes !

Élisabeth Borne […] actuelle ministre des Transports s’est livrée à un curieux mélange des genres [avant sa nomination].

Lire la suite

Le chant des courtisans …

Un président humble, résolu et lucide, qui a prononcé un discours ambitieux et clair : avoir une économie forte et une société solidaire, pour faire de la France une grande puissance !»

Lire la suite

Rail : Ne rien céder disaient-ils en cœur …

Le vieux truc du canardage des prédécesseurs a encore servi, vendredi 25 mai, à Matignon. « On va mettre fin à trente ans de non-décision sur la dette », a plaidé Edouard Philippe devant les syndicats de cheminots. Son mentor, Alain Juppé, a dû apprécier. Philippe a écorné deux des mesures phares des ordonnances Macron – qu’il a pourtant signées.

Lire la suite

Macron face aux mouvements sociaux.

L’Assemblée nationale commencera à examiner dès lundi 9 avril le projet de loi pour « un nouveau pacte ferroviaire ». Et ce, alors que la concertation n’est pas achevée. Dénonçant une « mascarade », les syndicats entendent durcir la mobilisation pour mieux révéler la méthode de l’exécutif : parler, mais ne rien dire ; écouter, mais ne pas entendre.

Lire la suite