Les chômeurs au piquet!

  • Un milliard et demi d’euros pour Marseille ;
  • 500 millions pour les flics ;
  • 2 milliards en plus pour MaPrimeRénov’ (quelle expression grotesque) ;
  • de la thune pour les travailleurs indépendants,
  • les agriculteurs,
  • les sages-femmes (1)…

Depuis la rentrée, la presse ne cesse de se faire l’écho des paniques qui saisissent le secteur de la restauration face à la pénurie de main d’œuvre.