La stratégie gouvernementale consistant à placer le 2e tour dans le début du déconfinement, des « libertés de déplacements », l’approche des vacances d’été, a produit un nombre d’abstentionnistes ne laissant que peu de chance à l’expression d’une réelle démocratie jouant la sélection d’un programme pour la société au détriment d’un satisfecit aux sortants … cela n’augure rien de bon pour les prochaines élections si les électrices et électeurs ne se ressaisissent pas. MC

Son nom parle à peu de gens, mais venir le soutenir au Havre est devenu très à la mode cette semaine pour les leaders de gauche. Jean-Paul Lecoq, seul candidat en lice face à Édouard Philippe au second tour des élections municipales, a reçu coup sur coup, plusieurs députés ou personnalités.

En déjouant bon nombre de manœuvres macronesque, la gauche en s’unissant sur des programmes bien précis, semble au travers des élections municipales, reprendre goût à un travail en commun qui permettra aux communautés municipales, la prise en compte du bien-être de l’humain, plus que des valeurs financières. MC

Après les habituelles célébrations, interprétations, prisent de positions toutes personnelles des résultats, émissent par tous les candidats dans les différents JT du 20 h ce 15 mars 2020,  l’ensemble mâtiné des différents avis et conseils sanitaires sur le confinement, la responsabilité et validités des décisions gouvernementales ou pas… essayons quelques heures après l’annonce des résultats, une première analyse et en tirer une réflexion personnelle qui devra être frappées du bon sens.

Que cette clique rabaisse son caquet, sa dépendance au chefaillon jupitérien. Qu’elle entende enfin les revendications de la rue et cela changera sa vision sur les exigences formulées du haut d’une des tours de Brégançon, envers ces lois-consignes imposées. Obligeant la clique soit à une soumission de carpette, soit si elle n’entend plus abuser les gens d’un pouvoir législatif devenant obsolète, à quitter un bateau tanguant de plus en plus. MC

De la commune à la région, le pouvoir s’éloigne des citoyens et se concentre dans les mains de quelques édiles. Entretien avec le politiste Rémi Lefebvre, pour mieux cerner les failles démocratiques du système de pouvoir local en France.

En aucun cas, cet article ne doit vous servir d’alibi s’abstenir de voter en mars prochain, pour les élections municipales. MC

Parce qu’ils s’entre-tuent, parce que la défiance populaire est profonde envers le parti politique LR–EM; est tombée aux oubliettes l’idée formulée par le roitelet, il y a les plusieurs mois, d’asseoir son mouvement grâce aux élections municipales. Il pensait rallier bon nombre de maires élus à son mouvement. C’est de moins en moins certain, il reste que même une magnifique claque a cette occasion.