Un tweet de Vox, le parti espagnol d’extrême droite, à l’encontre du journal satirique El Jueves inquiète les démocrates. Vox y fait de la délation en donnant le nom et la localisation des bureaux de l’éditeur du journal. Sur Twitter, le parallèle est fait avec Charlie Hebdo. Extrême droite, islamistes, deux tendances, mais une même haine envers l’humour.

Une mission d’information sénatoriale a présenté, mercredi 07/07/2021, ses recommandations pour répondre aux besoins de jeunes durablement touchés par la crise sanitaire et économique.

Nous le disions dès l’emballement pour ces véhicules « électriques », ces téléphones, tablettes, ordinateurs portables dont on ne sait comment recycler les batteries aux terres rares et produits nocifs qu’elles contiennent. Il y a un gros danger potentiel pour la santé des humains, la faune, la flore, les rivières et océans, la planète. Vive l’écologie ! MC

C’est tout de même formidable. Cela fait plus de vingt ans maintenant que Michel Husson et Dominique Plihon ont montré, vastes études statistiques à l’appui, que le capitalisme actuel était insoutenable, car trop défavorable aux salariés et trop favorable aux actionnaires. Leurs travaux, solides, précis, n’ont pas été lus, parce que ce sont des économistes de gauche, et donc des idéologues. Alors que les économistes de droite, ben, ce sont juste des économistes.

Dans l’arsenal des mesures pour accompagner l’exercice des forces de l’ordre, c’est peut-être la seule idée qui semble faire l’unanimité. Au moins sur le papier. À partir du ler juillet 2021, toutes les patrouilles de France et de Navarre seront équipées de caméras-piétons (1).

… Voilà ce qu’affirmait le très droitier HuffPost sur le Web, cela vous permettra de faire un constat accablant : le problème des hôpitaux du service public étaient déjà en faillite avant la pandémie. Ce n’est que grâce au dévouement de son personnel qu’il a fait dans la majorité des cas, face aux affluent de malade de la Covid… mais l’« hôpital malade » n’est pas guéri pour autant… Il est toujours victime du manque de financement. MC

Journaux, magazines, radios et télévisions ont suivi pas à pas, du 17 au 19 mai 2021, le débarquement massif de migrants – entre 8 et 9 000 selon les autorités espagnoles –, en majorité marocains, sur les plages de Ceuta, enclave espagnole en terres chérifiennes. 

Rendons-nous dans les bureaux de votes, dans les isoloirs, exprimons nos souhaits pour un programme. C’est non seulement un droit acquit pour toutes et tous, par toutes et tous, mais aussi le signe que nous sommes encore en démocratie, fut-elle piétinée par tant d’années d’exercices d’un pouvoir réactionnaire n’entendant que détricoter les acquis sociaux. Et même si elles n’étaient que celles-là, voilà au moins des raisons de ne pas s’abstenir. MC