Une Française sur trois avorte au cours de sa vie. Pourtant, 40 ans après la loi Veil dépénalisant l’avortement, les obstacles et les inégalités dans l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), méconnus, sont loin d’avoir disparu.

Interroger le rapport entre laïcité et droits des femmes est aujourd’hui un exercice tout à la fois nécessaire et équivoque. Nécessaire pour rappeler, à travers l’histoire, que le combat pour la laïcité et contre l’intégrisme et les pouvoirs politico-religieux a très largement participé de l’émancipation des femmes et des jeunes filles.