Personne ne nous fera croire, que le changement de candidat à la mairie de Paris n’a pas été de quelque manière plus ou moins encouragée par la cellule « communication » de l’Élysée … voir même plus haut.

Attaquée par de nombreux journaux, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn est en plein doute, comme elle l’a malencontreusement expliqué à ses camarades du gouvernement après s’être trompée de destinataire. Une bourde révélée par le JDD.

Mais Macron n’y peut rien : « La crise actuelle à l’hôpital, c’est une crise qui vient de loin, qui vient de vingt ans de serrage de boulons », s’est défaussé Jupiter le 3 octobre, à Rodez, lors d’un débat sur les retraites.

Une Française sur trois avorte au cours de sa vie. Pourtant, 40 ans après la loi Veil dépénalisant l’avortement, les obstacles et les inégalités dans l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), méconnus, sont loin d’avoir disparu.

La ministre de la santé, Agnès Buzyn, a présenté lundi 9 septembre un plan […] inimaginable il y a encore quelques mois… Le gouvernement traite dans l’urgence quelque chose qu’il n’avait pas vu venir !

Urgence aux urgences. « Six heures d’attente et encore, j’ai eu de la chance »: après une nuit passée « incognito » sur un brancard aux urgences de Douai (Nord), le député Alain Bruneel dénonce lundi une situation « dramatique ».

Que s’est-il passé dans l’enceinte de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, ce mercredi 1er mai ? En fait, rien. Ou fort peu : quelques manifestants sont entrés dans l’enceinte de l’établissement après avoir cassé le cadenas qui maintenait fermé un portail grillagé.

Si la rencontre multilatérale sur la réforme des retraites avait levé quelques doutes sur les arbitrages du gouvernement, la prestation de la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn ce dimanche au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI est encore plus explicite quant à la volonté de reculer une nouvelle fois l’âge de la retraite de 62 à 63 ans.

La ministre de la santé Agnès Buzyn dévoile plusieurs mesures phares de la grande réforme qu’elle présente ce mardi matin.

Voyons les textes et les actions qui en découleront avant de juger d’emblée, mais pour le moment constatons que nous sommes dans l’annonce et bien évidemment, si la situation est grave, c’est la faute à ses prédécesseurs depuis longtemps. Aussi en période de restriction budgétaire que va-t-elle pouvoir réellement mettre en place. MC

En cette période estivale, de nombreux services virent au rouge. Si la canicule a pu aggraver la situation par endroits, les personnels hospitaliers estiment que le point de non-retour est déjà atteint depuis longtemps.

Une ministre en pleurs, un Édouard Philippe qui tente de la consoler et un président qui pète les plombs après la bourde de ladite ministre : tels sont les principaux épisodes du feuilleton « plan contre la pauvreté », qui s’est joué, la semaine dernière, dans les coulisses du gouvernement.

Le gouvernement voulait préparer les Français aux réductions de dépenses grâce à des sondages. Raté. Edouard Philippe et Agnès Buzyn rament pour cacher les coups de ciseaux…

Alors que les plus aisés engrangent à tout va, sans payer d’impôts à la proportionnelle de leurs encaissements personnels, des nouvelles idées du gouvernement nous sont assenées pratiquement chaque jour consisterait à la fois à supprimer un jour férié et dans le même temps faire travailler sans salaire … c’est quoi le prochain coup de M… de ce gouvernement ?

 

Pris à partie ce jeudi par des soignants du CHU de Rouen à l’occasion d’une visite consacrée au dépistage précoce de l’autisme au CHU de Rouen, Emmanuel Macron a promis de prochaines « décisions très importantes », qu’il annoncera « d’ici l’été », pour améliorer la situation dans les hôpitaux.

  • Le quotidien : 70 élus qui démissionnent contre un projet de fermeture d’un service hospitalier, ce n’est pas rien ! Quel sens donnez-vous à cette initiative ?