Et si la finance mondialisée n’était pas une fatalité ?

La libre circulation des marchandises et du capital a mis en concurrence les territoires, les salariés du monde entier et a transformé les logiques de la production à l’échelle mondiale : pression à la baisse sur les salaires au Nord, utilisation de main-d’œuvre industrielle à bas coût dans les périphéries, réorganisation du processus de production à l’échelle mondiale…

Lire la suite