Aux législatives de 2017, le lepéniste Philippe Vardon avait été très généreux envers son opposant LR. Il vient de l’écrire dans un SMS. Et d’autres parlent beaucoup…

[Avant toute chose rappelons une nouvelle fois que le dénommé Alexandre Benalla a été chargé dès la campagne présidentielle de Macron de l’ordre et la sécurité, au plus près du candidat.

Quant à Gérard Collomb passant du PS au clan Macron, (a peine le temps de le dire), n’est qu’une anguille dans une mare au canard ou règne d’innombrables sangsues « En Marche ». MC]

Ils sont a peine rentrée que c’est la zizanie, les empoignades, séparations, divisions et quelques part recomposition dans la décomposition des ex partis politiques… des jeux de chaises qui confortent la position des macronistes et de leur chef suprême. MC

Le président de l’UMP était dans son fief adoptif, mercredi soir à Nice, pour lancer la campagne des régionales et faire la retape de son futur parti, « les Républicains ».
Côté salle, cela ressemble à une rencontre du troisième âge baignée de nostalgie et de culte du chef.

A 8 ans il fait « l’apologie du terrorisme »…

A huit ans, un garçon a été entendu par la police pour des déclarations de solidarité aux tueurs de Charlie Hebdo.