Emmanuel Macron a finalement accepté la démission du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, mardi 2 octobre, après l’avoir dans un premier temps refusée. Un nouveau revers pour le président français qui fait couler de l’encre à l’étranger.

[Avant toute chose rappelons une nouvelle fois que le dénommé Alexandre Benalla a été chargé dès la campagne présidentielle de Macron de l’ordre et la sécurité, au plus près du candidat.

Quant à Gérard Collomb passant du PS au clan Macron, (a peine le temps de le dire), n’est qu’une anguille dans une mare au canard ou règne d’innombrables sangsues « En Marche ». MC]