Mutiler volontaire pour être moins pauvre !

Etranglée par les dettes pendant des années, Rawshan Ara s’est résolue à emboîter le pas à sa famille et à vendre un rein, venu alimenter un trafic qui prospère au Bangladesh. Lire la suite

Enquête. Confection “Made in India” : un désastre environnemental.

Dessin Tjeerd _Vetement IndeDessin de TJEERD, Amsterdam

Beaucoup de vêtements bon marché importés en Europe et aux Etats-Unis sont fabriqués dans le gigantesque complexe industriel de Tiruppur, dans le sud de l’Inde. L’activité a des conséquences gravissimes pour la population alentour, révèle Newsweek, qui propose un décryptage exceptionnel du “made in India”. Lire la suite

Confection : “H&M et Zara promettent des vêtements plus propres”

Après l’affreux bilan de l’écroulement d’une usine textile au Bangladesh (plus de 1100 morts) dans lequel était produit, entre autre, des vêtements pour H&M, Zara,  etc. l’annonce de ces marques faisant produire à bas cout s’empressant de communiqué par une belle envolée lyrique « promettent des vêtements plus propres« ;  information qui ne change rien pour les petites mains exploitées des pays (très) sous-développés.

Peut-être veulent-ils simplement dire qu’avant la vente ils s’engagent à les passer dans une laverie pour les désinfecter des miasmes de la pauvreté exploitée. Même pas horrible ce commentaire, même pas de l’humour noir : c’est la loi du marché capitaliste. MC

Lire la suite

Bangladesh : la terreur

Mercredi 24 Avril. Au lendemain de la demande faite par les autorités aux propriétaires de faire évacuer leur usine de confection, l’immeuble s’est écroulé. Le bâtiment, le Rana Plaza, situé dans la banlieue de Dhaka, à Savar, confectionnait des vêtements pour la chaîne de fabrication qui prend forme dans les champs de coton en Asie du Sud et finit dans les enseignes de distribution occidentales. Les vêtements de marques célèbres y sont cousus, comme le sont les habits que l’on retrouve disposés sur les étagères sataniques de Wal-Mart entre autre. Les secours ont pu sauver deux mille personnes à l’heure où nous écrivons, confirmant ainsi la mort de trois cents autres. Le bilan devrait inéluctablement s’alourdir (on en est à plus de 1100 aujourd’hui, ndlr). Il est intéressant de mentionner que le tribut payé lors de l’incendie de la Shirtwaist Factory de New York en 1911 s’élevait à cent quarante-six personnes. Cet « accident » survient cinq mois après l’incendie de l’usine de confection de Tazreen (le 24 Novembre 2012) qui a coûté la vie à cent douze travailleurs au moins.

Lire la suite

Pourquoi nous sommes aussi responsables des ouvriers bangladais …

Bangladesh 001

La mort de plus de 500 personnes dans une usine textile au Bangladesh révèle une fois de plus les conditions déplorables dans lesquelles les entreprises occidentales font fabriquer les vêtements.

 

Lire la suite