Étiquettes

,

Certaines-certains des lectrices-lecteurs de ce blog vont encore me dire que je privilégie le discours d’un N° 1 de la CGT-Cheminots, syndicat majoritaire à la SNCF. D’abord avant de refuser de lire l’article « parce qu’il serait « orienté » » faites l’effort de connaitre le contenu du rapport qui va mettre le feu au poudre et pas seulement par les agents du service public mais aussi des usagers …

Car vous l’avez belle, vous les gens résidents en métropoles Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes, Lille … mais vous habiteriez en ruralité et vous auriez certainement une autre vision des « avantages » sensés procurer le rail …

L’obligation d’un temps de voyage, car ou auto, pour se rendre à une desserte gare, l’interconnexion inexistante du TER avec les TGV pour diverses raisons et ces derniers ne s’arrêtant plus qu’aux très grandes agglomérations, tarif exorbitants dès que vous voyagez en famille , bureaux locaux SNCF fermés, lignes de fret desservant le rural supprimé, et surtout le mauvais entretien des rails et caténaires par réduction des crédits depuis des années afin de mettre en route des lignes grandes vitesses, etc. MC


  • Laurent Brun, que pensez-vous du rapport rendu par Jean-Cyril Spinetta ?

C’est une énorme attaque sociale mais ce n’est pas une surprise. Elle est annoncée de longue date. La suppression du statut pour les nouveaux entrants et le passage en société anonyme, ce sont les deux ficelles utilisées ces trente dernières années pour transformer une entreprise publique en société privée.

Mais le gouvernement va devoir répondre à une question est-il prêt à engager une épreuve de force avec les cheminots ?

  • Comment ça ?

Si le gouvernement reste sur une logique d’éclatement du système ferroviaire, de suppression de kilomètres de lignes, de casse des droits sociaux des cheminots, d’augmentation des coûts pour les collectivités, de filialisation du fret, on se dirige vers un mouvement de grève dur.

Comme tout le monde, j’observe les mécontentements autour de moi : les routiers contre le rapport Duron, les VTC contre leur situation précaire, les agents de l’industrie gazière et électrique contre l’évolution de leur statut, tous les salariés du privé contre des plans sociaux importants, les fonctionnaires… J’espère que le gouvernement a pensé à tout, parce que nous, on se prépare à cette situation depuis un an.

  • Que reprochez-vous à ce rapport ?

Ce n’est pas un projet de développement, mais de casse du service public. […] On peut tourner le rapport Spinetta dans tous les sens, il préconise la suppression de certaines lignes au profit de la route.

  • Le rapport préconise surtout de faire un bilan social et économique des petites lignes et une concertation avec les collectivités avant d’envisager une fermeture…

Oui. Mais c’est une stratégie de repli. Forcément des lignes vont fermer et on va demander aux Régions de payer plus si elles veulent les conserver. Les usagers seront aussi les perdants.

  • Comment ça ?

Le rapport indique que le train est moins cher en France qu’à l’étranger. Il rejoint en cela le rapport Duron qui conseille de faire davantage payer les usagers. On est en train d’installer l’idée que l’usager doit payer une part plus importante de son billet de train.

  • L’ouverture à la concurrence est une mauvaise chose ?

Le rapport Spinetta lui-même en page 87, dresse plusieurs inconvénients comme l’absence d’unité tarifaire, des correspondances moins bien organisées… […]


Vincent Vérier, Le Parisien Titre original : « Laurent Brun : « Je ne serai pas le patron de la CGT-Cheminots qui enterrera le statut ! » Source (Extrait)