Celui qui chantait et glorifiait ses actions, on est jamais aussi bien servi que par soi même, de « libérateur » du peuple Lybien (entre autre), provocant massacre et désolation dans la population avec la complicité d’un président bling-bling et des « pétroliers » heureux de récupérer une source de carburant à bon compte, des USA et Quatariens en sous-mains. BHL, celui dont la liste des bourdes et des calomnies est longue et ancienne, n’a pas manqué cette dernière qui lui coute condamnation