En ces temps de mondialisation sans limites, tous les coups sont permis. La guerre économique de tous contre tous passe aussi par l’espionnage. Illustration avec la note de la Direction générale de sécurité intérieure (DGSI) rendue publique l’hiver dernier.

En dehors des possibilités de recoupages résultants des nombreuses identifications donnes auprès des différents organismes sociaux, « flicage » des caméras de « surveillance » sans oublier les contrôle d’identité, la délation (technique pétainiste remis au gout du jour sous prétexte de sécuriser voies publiques et entourages) et de toutes les technologies que nous utilisons chaque jour, (téléphone mobile, internet, etc.) ; ce qu’il faut connaitre au moins sur l’utilisation du mobile et d’internet : une surveillance qui n’a rien d’innocent. MC

Courtiser le riche ours russe a un prix

Chypre n’est pas le seul Etat insulaire à dérouler le tapis rouge aux richesses russes. Depuis l’effondrement de l’Union soviétique, Londres a accueilli à bras ouverts les expatriés russes, qui ont fait fortune en pillant leur pays. Mais à quel prix ? s’interroge un journaliste britannique.